Accueil

Il n'y a pas de vie minuscule (Charles Gardou)

Le bonheur, c'est quelque chose qui rend les gens parfaits (Amaya)

Dou-vient-votre-bonheur

insieme Neuchâtel est l'Association Neuchâteloise de Parents de Personnes Mentalement Handicapées. insieme veut dire ensemble en italien. Ensemble, avec et pour les personnes vivant avec un handicap mental.

Les enfants, adolescents et adultes qui présentent un retard de développement intellectuel, quel que soit son origine, nécessitent des prises en charge adaptées à leurs besoins. Ces citoyens à part entière ont leur place parmi nous et leurs droits doivent être respectés. C'est pourquoi insieme Neuchâtel :

  • défend les droits des personnes vivant avec un handicap mental ou un polyhandicap, quel qu’il soit
  • sensibilise le public et les Autorités
  • conseille et soutient les parents
  • s'engage pour l'intégration sociale, scolaire et professionnelle des personnes vivant avec un handicap mental
  • fait partie de la Fédération insieme suisse qui défend les mêmes intérêts et objectifs sur le plan national.

REJOINDRE NOTRE ASSOCIATION - SOUTENIR NOTRE ENGAGEMENT

Vous désirez rejoindre notre association ? Inscription en ligne

Vous désirez soutenir notre engagement ? Avec le Label Zewo, nous garantissons un usage consciencieux de votre don. Même minime, il est le bienvenu :CCP 23-252-7. Nos comptes et bilan peuvent être obtenus à notre secrétariat (032 926 85 60) ou téléchargés.

Dans les œuvres de bienfaisance Zewo, les dons arrivent à destination, c'est que prouve une étude publiée récemment.

Les dons à un organisme d’entraide titulaire du label de qualité Zewo peuvent être déduits dans la prochaine déclaration d’impôt. Sur la fiche actualisée publiée par la fondation ZEWO à ce sujet, les donatrices et les donateurs en apprennent plus sur cette possibilité. La liste des organismes titulaires du label Zewo, dont insieme Neuchâtel, peut être consultée sur leur site Internet.

 

 

 

ACTUALITE

Horaire réduit en juillet-août

Du 3 juillet au 31 août, notre équipe fonctionnera avec des horaires réduits. Répondeur et e-mail seront néanmoins relevés régulièrement.

A louer: grand trois pièces à La Chaux-de-Fonds

 insieme Neuchâtel aménagera dans ses nouveaux locaux d'ici la fin de l'année. Nous recherchons une personne solvable pour reprendre fin décembre nos locaux actuels de 3 ½ p. d’environ 80m², situés Av. Léopold-Robert 128, au 1er étage. La cuisine n'est pas agencée, mais l'appartement possède un certain cachet avec ses parquets en bois, ses splendides plafonds et son petit balcon. Le prix actuel est de CHF 855.- par mois, charges comprises. Visites auprès d'insieme Neuchâtel, 032 926 85 60 info@insieme-ne.ch. Gérance: Fidimobil

 

 

insieme Neuchâtel a un représentant au sein du Comité Central d'insieme Suisse

Lors de l'Assemblée des Délégués du 30 avril dernier, les nouveaux membres du Comité central ont été élus. Nous avons le plaisir de vous communiquer l'élection de M. Pierre-André Steiner, membre d'insieme Neuchâtel, ancien président du Conseil de Fondation de La Fondation les Perce-Neige. Nous sommes très heureux et nous remercions M. Steiner pour son engagement.

La trisomie 21 enfin ajoutée sur la liste des infirmités congénitales de l'Assurance Invalidité.

Il était temps !

Cette décision prend effet au 1er mars 2016. Dorénavant, l'AI prendra en charge les dépenses pour toutes les mesures médicales nécessaires aux enfants et jeunes jusqu'à 20 ans.

Le langage n'est pas neutre, il véhicule des valeurs.

Pour éviter d'utiliser une terminologie stigmatisante, référez-vous à la fiche info "Langage"

Choisir son curateur

Lors du choix du curateur ou de la curatrice, il faut respecter le souhait des personnes handicapées capables de discernement. C'est ce qu'a décidé le conseil de district de Winterthour en décembre 2014, en donnant raison à un jeune homme porteur de trisomie 21 qui désirait que sa mère soit désignée comme curatrice. Le verdict montre que les autorités doivent prendre en considération le souhait des personnes concernées.

Pour lire la suite, consulter la News d'insieme Suisse à ce propos

Association des Proches Aidants neuchâtelois

Que serait notre système de santé, notre système social sans le travail bénévole des proches aidants ?

Afin de soutenir ces personnes et de faire entendre leurs voix, une association ayant notamment comme but de viser à promouvoir toutes les mesures permettant la défense des droits et demandes des proches aidants dans le canton de Neuchâtel a été constituée le samedi 22 novembre 2014 à la Salle du Faubourg, Fbg de l'Hôpital 65, 2000 Neuchâtel.

Vous désirez devenir membre ? Il suffit de remplir le document d'adhésion et de nous le retourner par courriel à : vincent.martinez@ne.ch ou par courrier postal à l'adresse provisoire : Delphine Vaucher /insieme NE, av. Léopold-Robert 128, 2300 la Chaux-de-Fonds.

Vous désirez connaître les statuts ? Il suffit de les télécharger ici.

Retours des médias suite à la conférence de presse :

RTN mardi 18.11.2014 112h15 : http://www.rtn.ch/rtn/Actualites/Journaux-audio.html

Canalalpha : http://www.canalalpha.ch/actu/une-association-pour-les-proches-aidants-neuchatelois/

L'Express :

RTS TV Couleur locale : http://www.rts.ch/video/info/couleurs-locales/6317119-ne-une-association-pour-soutenir-les-proches-aidants-voit-le-jour.html

RTS radio la 1ère :http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/le-12h30/6292735-association-neuchateloise-pour-faire-reconnaitre-les-proches-aidants-18-11-2014.html?f=player/popup

CE QUI DOIT CHANGER EN SUISSE POUR LES PERSONNES HANDICAPEES : LEUR AVIS

Pour la Journée internationale de la personne handicapée du 3 décembre, les personnes vivant avec un handicap se sont exprimées sur ce qui doit changer en Suisse pour elles-mêmes.

A lire, à voir, à écouter sur insiemePlus.

Pour changer leur vie, changeons notre regard.

Dans le cadre de la Journée Mondiale de la Trisomie 21, la Fondation Jérôme Lejeune a lancé une nouvelle campagne sur la différence et la normalité. Cette vidéo est l’occasion d’interpeller sur la norme et la différence, cette vidéo rappelle que la diversité est la seule « norme » acceptable pour l’humanité. L’appréhension de l’anormalité et de la normalité dépend du regard de chacun. Dans la réalité, chacun peut se sentir « normal » ou « anormal » selon le contexte dans lequel il se trouve.
Voir la vidéo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 décembre Journée internationale de la personne handicapée. Les personnes vivant avec un handicap veulent participer activement à la société. Que cela soit dans le domaine des loisirs mais aussi et surtout dans le domaine du travail. Tant il est vrai que l'activité professionnelle prend une importance capitale dans la reconnaissance de soi.

Les personnes vivant avec un handicap mental ne sont pas différentes des autres dans leur besoin de reconnaissance, de montrer leurs compétences. Pouvoir montrer qu'elles aussi travaillent, que cela soit dans un milieu "protégé" ou mieux encore dans le marché premier du travail moyennant des adaptations est essentiel pour leur bien-être et leur confiance en soi.

La mise en place de postes de travail adaptés est favorable non seulement pour les personnes avec handicap mais également pour l'entreprise et les autres employés. L'enthousiasme et l'envie de bien faire de la personne ayant un handicap mental "déteignent" sur les autres employés. Étonnamment le taux d'absentéisme diminue dans une équipe intégrant une personne avec handicap. 

Une société tendant à l'inclusion est une société riche et humaine. Nous, association de parents de personnes mentalement handicapées, nous réjouissons qu'un jour proche les entreprises du canton relèvent le défi et  s'ouvrent à l'intégration des personnes vivant avec un handicap mental

  • Demander de l'aide quand ça ne va pas

Se sentir stressé, anxieux, triste ou énervé est normal et arrive à tous. Cependant, lorsque ces sentiments durent ou qu'ils nous empêchent de vivre normalement, il est important d'en parler avant que la situation ne s'aggrave. Nous pouvons tous avoir besoin de soutien à un moment ou un autre de notre vie. Dans ce cas, il est possible d'obtenir de l'aide auprès de sa famille, de ses amis, d'associations ou de professionnels. insieme Neuchâtel vous offre une écoute,

mais il y a aussi de l'aide en cas d'urgence, 24h sur 24 et 7 jours sur 7

Autres ressources d'aide dans le canton de Neuchâtel :visiter la page du site de l'Etat

Intégration professionnelle pour tous :

Quatre ans après avoir soumis la pétition «Une formation pour tous», le Conseiller fédéral Alain Berset a répondu aux pétitionnaires insieme Suisse, Procap Suisse et l’Association Cerebral Suisse. Il déclare qu’une de ses préoccupations majeures est de soutenir TOUS les jeunes de façon optimale et conformément à leurs aptitudes. Mais parallèlement, il ne voit pas l’utilité de réformer la pratique en cours depuis 2011. Cela touche durement les jeunes avec un handicap sévère. Ils restent écartés d’une deuxième année de formation, si après un an ils n’ont aucune perspective d’intégration ultérieure sur le marché primaire de l’emploi. Cela est révoltant. Plus

Le Conseil fédéral veut renforcer l’intégration professionnelle. C’est sur ce point central qu’il met l’accent pour les prochaines réformes de l’AI. Pour insieme, les améliorations doivent être accessibles à tous les jeunes, y compris aux personnes vivant avec un handicap lourd. Pour rester dans sa cible, l’impulsion du Conseil fédéral doit permettre également aux jeunes lourdement handicapés d’accomplir une formation professionnelle.

Le point de vue d'insieme Suisse

MOTION POPULAIRE DE FORUM HANDICAP : POUR UNE VERITABLE POLITIQUE CANTONALE EN MATIERE D'EGALITE :

Le 3 décembre, montée au Château d'une délégation des personnes vivant avec un handicap physique, ssensoriel, psychique, mental : En effet, les associations de Forum Handicap ont déposé une Motion populaire "POUR UNE VERITABLE POLITIQUE CANTONALE EN MATIERE D'EGALITE pour les personnes en situation de handicap et à mobilité réduite.

L’année 2014 est symboliquement importante pour les personnes en situation de handicap puisqu’on célèbre tout à la fois les 10 ans de l’entrée en vigueur de la Loi fédérale sur l’égalité pour les handicapés (LHand) et la ratification de la Convention de l’ONU sur les droits des personnes handicapées.

Plateforme de réflexion et d’action regroupant les associations de défense des droits des personnes avec handicap dans notre canton, Forum Handicap Neuchâtel célèbre également ses 10 ans d’existence. Et pourtant, ni Forum Handicap, ni les organisations qui la composent, ni les personnes avec handicap n’ont vraiment le cœur à la fête : le chemin qui mène à une véritable égalité est en effet encore long et semé d’embûches.

Comme la législation fédérale l’y autorise, le canton doit enfin prendre le taureau par les cornes et se doter d’un plan d’action visant à promouvoir dans les faits l’égalité, la participation et l’autonomie des personnes en situation de handicap et à mobilité réduite.

Cette manifestation a permis de rencontrer le Conseil d'Etat et les Députés et d'expliquer lors de la conférence de presse tous les obstacles que rencontrent nombre de personnes dans leur quotidien du fait de leur handicap et des barrières architecturales mais aussi sociétales.

ARCHIVES ACTUALITES

La parole aux parents d'enfants nés avec une trisomie 21

OFFRES SPORTIVES ADAPTEES

Le CEP Cortaillod ouvre, en collaboration avec Special Olympics, un cours « Special Training Athlétisme» pour enfants et adolescents ayant des besoins éducatifs spécialisés (Handicap mental, TSA, retard de développement, ayant des difficultés à s’intégrer dans des clubs de sport). Cette offre suit le succès de l’offre de « Special Training Basket » développée par UNION Neuchâtel Basket.

Les entraînements d’athlétisme se dérouleront dès le 3 septembre, les mercredis de 16h30 à 18h au Stade du Littoral à Colombier (Allée des Marronniers, Colombier) et seront dispensés par un spécialiste en Activités Physiques Adaptées et en athlétisme. Ces entraînements seront sous la supervision de Special Olympics.

Une nouvelle offre également de Golf adapté est à consulter en suivant le lien ci-après.

L'EGALITE EST AFFAIRE DE TOUS !

2014 : La loi sur l'égalité pour les personnes handicapées a dix ans !!!

2014 : La Suisse ratifie enfin la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées !!!

Plus d'informations sur la page web du Bureau fédéral de l'égalité pour les personnes handicapées.

INAUGURATION DE L'ESPACE DE JOUR POLYHANDICAP

Le 2 juin, l'Espace de Jour Polyhandicap a été inauguré. Cette nouvelle structure est une première réponse à la motion "Pour que le Canton n'abandonne pas les personnes gravement handicapées" .

A lire le discours d'inauguration de Mme Carine Skupien, présidente du Domaine de Compétence Polyhandicap de la Fondation Les Perce-Neige.

 

ANALYSE PRENATALE : CONSEILS ET SOUTIEN

Faut-il demander une analyse prénatale ? Quelles sortes d'analyse ? Quelles options existent si les résultats sont problématiques ? Comment envisager l'accueil d'un enfant handicapé ? Quelques questions parmi tant d'autres que des parents peuvent se poser lors de l'attente d'un enfant. Afin de répondre à ces interrogations, les deux centres de planning familial à Neuchâtel et à La Chaux-de-Fonds offrent désormais gratuitement et de manière confidentielle, soutien et conseils aux parents qui le désirent, en complément aux prestations fournies par les médecins traitants. Informations complémentaires et adresses

Davantage de soutien pour les familles

20 août 2013 - de insieme Suisse :

Les familles qui soignent leurs enfants à la maison devraient être mieux soutenues et déchargées. C’est ce qu’a décidé la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national (CSSS – N) vendredi 16.08.2013. Elle a en effet adopté l’initiative parlementaire du Conseiller national bernois Rudolf Joder qui demande une amélioration des dispositions légales.


Aujourd’hui, la prise en charge à la maison d’enfants lourdement handicapés n’est pas suffisamment soutenue par l’assurance invalidité (AI). Les familles qui assument elles-mêmes les soins sont mises à rude épreuve tant au niveau de leur investissement qu’au niveau financier. Elles sont désavantagées par rapport aux familles qui placent leur enfant dans une institution et qui ont moins de frais à supporter.

Combler une lacune légale

Le traitement inéquitable au niveau financier et organisationnel des familles qui prennent en charge leur enfant à la maison résulte d’une lacune légale dans le droit des assurances sociales. Selon les estimations, près de 900 familles ont des enfants qui nécessitent une prise en charge et des soins importants et bénéficient d’une allocation pour impotent de degré moyen ou grave et d’un supplément pour soins intensifs octroyés par l’AI. Ces familles pourraient tirer grand profit d’une telle modification légale. insieme salue cette initiative.

Initiative parlementaire Joder

Le point sur la pédagogie spécialisée dans le Canton :

Lors de la session du Grand Conseil des 29 et 30 janvier prochains, les députés ont ratifié l’Accord intercantonal en matière de pédagogie spécialisée (concordat) du 25 octobre 2007. Les associations de parents concernées par les besoins éducatifs particuliers des enfants en situation de handicap, les syndicats des enseignants et les fondations chargées de l’enseignement spécialisé se sont unis pour soutenir la ratification du concordat. Cependant, aux yeux de l’ensemble des acteurs précités, la mise en place des principes contenus dans le concordat doit se faire plus rapidement que ne le prévoit le Conseil d’Etat, avec les moyens conséquents que cela suppose et de manière véritablement professionnelle.

Malheureusement, le calendrier prévu par le Conseil d'Etat renvoie à 2017 la finalisation du Concept pédagogique, outil indispensable pour la mise en application d'une véritable pédagogie spécialisée dans le Canton. insieme NE dénonce cette lenteur inexplicable, puisque le Canton savait depuis 2008, entrée en vigueur de la RPT, qu'il devait mettre en oeuvre un tel concept. En outre, ce calendrier ne respecte pas les termes du Concordat. De plus, ces atermoiements fragilisent la scolarisation des élèves avec handicaps, en particulier dans les situations d'intégration en milieu scolaire ordinaire.

Retour sur la Conférence de presse du 23.01.2013 :Lire le communiqué de presse

Dossier de presse à télécharger

Survol des réactions dans les médias :

Canalalpha : Journal du 23.01.2012

RTN : Actualité régionale du 23.01.2012 / Journal du 23.01.2012 de 18h

L'Express  : Journal du 24.01.2013

Candidat-e-s au Conseil d'Etat, engagement vis-à-vis des personnes vivant avec un handicap mental

Fin mars, toutes et tous les candidat-e-s au Conseil d'Etat ont reçu un courrier de notre association les rendant attentifs aux difficultés rencontrées par les personnes vivant avec un handicap mental ou avec un polyhandicap et par leur famille.

Nous leur demandions de quelle manière, ils-elles allaient s'engager pour ces personnes et également vis-à-vis de notre motion "Pour que Neuchâtel n'abandonne pas les personnes gravement handicapées".

Au 24 avril, les 7 candidats les mieux placés (Ph. Gnaegi, Th. Grosjean, L. Kurth, M. Maire-Hefti, A. Ribaux, J.-N. Karakash, Y. Perrin) n’ont pas répondu ou ont  répondu que, par principe, ils ne prenaient aucun engagement. Etonnant, non !!!

Sept candidats ont répondu. Nous les en remercions vivement.

M. Martinez, dont nous connaissons son attachement à la cause des personnes en situation de handicap, nous assure de son soutien clair ainsi que de celui de son parti. Il défend avec conviction le droit des personnes en situation de handicap et déplore l'indifférence des autorités actuelles pour répondre aux besoins d'une part de la population du canton de Neuchâtel.

M. Ribaux relève que notre cause est noble. Par principe toutefois, il refuse de prendre des engagements précis dans des domaines spécifiques, en réponse aux trop nombreuses demandes comparables à la nôtre.

M. Jurt dit toute l'estime qu'il a envers notre engagement et pour qui "personne ne doit être laissé sur le trottoir". Il nous assure, s'il a le privilège d'être élu, qu'il fera en sorte que la motion prenne forme de manière concrète, conformément à l'engagement du Grand Conseil d'avril 2012.

M. Konrad, au Grand Conseil, a soutenu la motion et s'engage à prendre contact avec nous afin de déterminer la marche à suivre la plus adéquate, tout en soulignant la nécessité d'avoir des relais dans tous les groupes politiques pour obtenir un résultat.

M. Blandenier souligne que la problématique que nous soulevons et qu'il connait est préoccupante. Il s'engage, s'il est élu, à suivre l’examen de la motion acceptée par le Grand Conseil en avril 2012 et à lui donner la réponse la plus adaptée, en fonction toutefois des réalités financières de l’Etat.

Mme Ebel et M. Humbert ont réagi sur Facebook en nous apportant leur soutien.

Référendum contre la modification de la loi sur la procréation assistée

    LE REFERENDUM A ABOUTI !

Le 14 juin dernier, le peuple a accepté la modification de l’article constitutionnel 119 et par là l’autorisation du diagnostic préimplantatoire (DPI). L’article constitutionnel ne stipule cependant pas quelles applications sont concrètement autorisées. Ces précisions sont apportées par la Loi sur la procréation médicalement assistée (LPMA). Alors que le Conseil fédéral ne voulait autoriser l’analyse et la sélection d’embryons que si «le risque de transmission d’une maladie grave aux descendants ne peut être écarté d’une autre manière», le Parlement a étendu le champ d’application en autorisant également l’analyse d’anomalies chromosomiques sur tous les embryons (dans le cadre d’une fécondation in vitro). Ce diagnostic est ouvert à tous les couples recourant à une insémination artificielle (environ 6000 cas par an). La LPMA va donc plus loin que la proposition initiale du Conseil fédéral. Pour insieme, il est clair que si le DPI doit être autorisé, il ne doit l’être que pour les couples prédisposés à une maladie héréditaire grave et non pour tous les couples devant avoir recours à une fécondation in vitro.

C’est pourquoi, 18 organisations, dont insieme Suisse, ont lancé un référendum.

Le référendum a abouti!

insieme est très satisfaite! Avec 17 autres organisations engagées sur le plan social, nous avons en effet remis à la Chancellerie fédérale toutes les signatures récoltées pour le référendum contre la Loi sur la procréation médicalement assistée, récolte de signatures qui était placée sous la devise «La diversité au lieu de la sélection». Le peuple suisse sera donc amené à se prononcer à nouveau sur cette modification constitutionnelle. Un débat social approfondi sur les possibilités et les risques liés à la procréation médicalement assistée pourra ainsi avoir lieu. Nous poursuivons nos efforts en vue d’une société inclusive et solidaire! 

  • Diagnostic pré-implantatoire (DPI)

Mix et Remix Le matin Dimanche, 17 mai 2015.

Déception après le oui au DPI

Le oui du 14 juin dernier à la modification constitutionnelle rend désormais possible le recours au diagnostic préimplantatoire (DPI). Un projet de loi fédérale en matière de procréation médicalement assistée qui règle l’accès et l’utilisation du DPI est déjà prêt. insieme estime que le projet va trop loin et soutient donc le référendum qui va être lancé contre cette loi. Lire la suite.

La Constitution doit mettre des limites claires à la sélection systématique d’anomalies chromosomiques – comme la trisomie 21 – se basant sur des jugements de valeur préconçus. Votez donc NON le 14 juin!

Vous trouvez différentes informations, des arguments et du matériel de campagne sur la nouvelle page dédiée à la votation fédérale du 14 juin 2015 concernant le DPI.  insieme revendique une disposition constitutionnelle en faveur d’un recours responsable au diagnostic préimplantatoire (DPI). Elle ne s’oppose pas à une utilisation du DPI dans les cas de graves maladies héréditaires lorsque la décision a été prise après de mûres réflexions.

DEPISTAGE PRÉIMPLANTATOIRE

Assouplissement inquiétant : Les craintes les plus pessimistes d’insieme deviennent réalité : la Commission de la science, de l’éducation et de la culture (CSEC-E) veut, dans le cadre de la légalisation du DPI, autoriser la recherche des embryons ayant une séquence chromosomique anormale.

Le DPI n’a aucun objectif thérapeutique, mais vise uniquement à une sélection. La méthode force la distinction entre une vie digne et indigne d’être vécue, révélant ainsi une dévalorisation et une discrimination des personnes mentalement handicapées dont l’existence aurait pu être techniquement évitée. Lire la suite

NON à la révision 6b de l'AI

Contre un modèle d’économie unilatéral qui limite massivement les formations élémentaires AI !

insieme refuse la révision 6b de l’AI (2ème volet de la 6ème révision de l’AI). Ce projet d’économie veut réduire la montagne de dettes accumulées depuis de nombreuses années, et ceci sur le dos des personnes handicapées. Cette révision n’épargne pas même la formation professionnelle des jeunes handicapés mentaux, dans la mesure où les sommes allouées aux formations élémentaires AI doivent être réduites de moitié.

Et ce sont avant tout les élèves les plus faibles des écoles spécialisées qui se verront refuser une formation professionnelle, sous prétexte qu’ils sont trop peu rentables sur le plan économique. C’est contre cette discrimination que se bat insieme et a pris position dans le cadre de la procédure de consultation.

La DOK refuse aussi énergiquement ce 2ème volet de la 6ème révision de l’AI. Si aucune correction n’est apportée par le Conseil fédéral, les organisations de personnes handicapées devront réfléchir sérieusement à l’opportunité d’un référendum.

Pour lire la prise de position d'insieme Suisse, suivre Engagement politique - L'Assurance Invalidité assainissement révision 6b.

Pour suivre l'évolution du dossier au sein du parlement, lire la page Internet du site de la Confédération

 

La prise en charge des jeunes dès 18 ans vivant avec des handicaps n'est pas assurée dans le canton de Neuchâtel.

C'est pourquoi les associations insieme Neuchâtel et Cerebral Neuchâtel ont lancé une motion populaire.

Les soussigné-e-s demandent par la voie de la motion populaire que le Conseil d’Etat, respectivement le Grand Conseil, libère en urgence les moyens nécessaires à la mise en place de structures d’accueil pour les jeunes handicapés qui finissent leur scolarité (18 ans) chaque année. Ils réclament aussi, dans un second temps, la rédaction d’une véritable loi cantonale sur l'intégration des personnes handicapées.

Le lancement de la récolte de signatures, samedi 3 décembre, journée internationale de la personne handicapée, à Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, Le Locle et Cernier, a permis en six semaines de récolter plus de 3'800 signatures.

La motion populaire (3'704 signatures valables) a été déposée mercredi 22 février au Château lors de la session du Grand Conseil. Elle a été acceptée lors de la session du Grand Conseil du 25 avril 2012.

Revue de presse de cette journée particulière : ArcInfo ; insiemePlus ; insieme Suisse

Une conférence de presse a eu lieu jeudi 1er décembre : en voici quelques extraits

Journal de Canal Alpha

Arc-Info

L'Express-Impartial du 2.12.2011: La Une - page 5

RTN -Info 1.12.2011 - La Matinale 2.12.2011

TSR : journal du 19h30, samedi 3 décembre

 

Objet parlementaire : Soutien offert aux personnes atteintes d'autisme ou d'un trouble envahissant du développement

Interpellation déposée le 16 mars 2012 : à lire sur le site Internet de la COnfédération

Formation professionnelle bloquée :

25. Avril 2012 - par insieme Suisse

Jusqu’à aujourd’hui, aucune suite n’a été donnée aux objets de la pétition «Formation professionnelle pour tous – aussi pour les handicapés». Pétition déposée en septembre 2011 par insieme Suisse, l’Association Cerebral Suisse et Procap Suisse avec plus de 100’000 signatures.

La pétition qui demandait de garantir également aux jeunes avec un handicap plus lourd, la possibilité d’effectuer une formation de base, même si plus tard ils ne peuvent pas beaucoup gagner ou doivent travailler dans un atelier protégé.

Lire la suite....

 

Pétition «Formation pour tous» remise avec plus de 107’000 signatures.

insieme Suisse ensemble avec l’Association Cerebral Suisse et Procap Suisse ont remis la pétition «Une formation pour tous – aussi pour les jeunes handicapés», avec un total impressionnant de 107’675 signatures récoltées. Une centaine de personnes ont participé à cette action: des jeunes concernés en formation, des formateurs, des parents, plusieurs parlementaires du comité de patronage réunissant de nombreuses personnalités, ainsi que des protagonistes du feuilleton documentaire alémanique «Üsi Badi» se sont retrouvés à 10h30 pour une session photo sur la Place fédérale et ont remis, après avoir surmonté divers obstacles symboliques, les feuilles de signatures à la Chancellerie fédérale.

Lors de la conférence de presse au Centre de presse du Palais fédéral, le Président central d’insieme Walter Bernet et les Conseillères nationales Pascale Bruderer et Marie-Thérèse Weber-Gobet ont envoyé un message clair au Conseil fédéral et à l’OFAS: il est hors de question de mettre des obstacles plus élevés à la formation professionnelle de deux ans des jeunes handicapés. Les intervenants ont réclamé qu’un terme soit mis au démantèlement, pour de pures raisons de rentabilité, de la formation professionnelle qui est d’ores et déjà en cours.

Comme l’a souligné Walter Bernet, le succès de la pétition démontre que, même en tant que petites organisations d'entraide, nous avons la force politique de faire bouger les choses ensemble. Malgré un budget très modeste, largement compensé par un très grand engagement bénévole et notre force de persuasion, nous avons réussi, en quatre mois à peine, à informer un large public sur les suppressions injustes qui frappent la formation professionnelle et menacent de mettre hors-jeu les jeunes handicapés mentaux.

Cet immense succès, c'est à vous que nous le devons, aux parents concernés, aux proches, aux formateurs et formatrices, à nos amis et amies et aux nombreux sympathisants. Nous remercions ici toutes les personnes qui se sont engagées en faveur de cette pétition pour leur formidable dévouement !

Avec nos salutations les meilleures

insieme

Christa Schönbächler

Co-directrice

Liens vers le dossier de presse:

Contribution d'Assistance – un droit pour toutes et tous!

La Contribution d'assistance est une nouvelle prestation de l'AI dès le 1er janvier 2012 pour des personnes en situation de handicap.

Pour les personnes intéressées et désireuses d'obtenir plus d'informations, ou d'être aidées dans les démarches, l'Association Cap-Contact répond présente.

Grâce à la mobilisation des associations de défense des personnes ave handicap mineurs ou majeures sous tutelle, ces dernières peuvent quand même bénéficier de cette nouvelle prestation mais à certaines conditions.

Pour mémoire, le Conseil Fédéral dans son message sur la 6ème révision de l'AI de février 2010, ne voulait toujours pas rendre la contribution d'assistance aux personnes mentalement handicapées.

Lire le communiqué de presse d'insieme Suisse

Les organisations de défense des personnes avec handicap se mobilisent et revendiquent, pour les personnes avec handicap mineures ou sous tutelle, le droit de bénéficier aussi du budget d’assistance personnelle et de choisir l’accompagnement et l’aide dont elles ont besoin.

Lire le Communiqué de presse commun des associations insieme Neuchâtel, Cerebral Neuchâtel et Antenne Handicap.

Plus d'informations : Qu'est-ce-que le Budget d'assistance ? 10 Points positifs pour les personnes avec handicap.

 
Actualité au niveau de l'AI
Les informations récentes en ce qui concerne l'Assurance-Invalidité peuvent être consultées via le site de la Confédération ainsi que celui d' insieme suisse
Politique en lien avec la RPT (Répartition des tâches et péréquation financière entre la confédération et les cantons)
 
- insieme Neuchâtel a rendu sa prise de position au Département de l'Education, de la Culture et des Sports (DECS) quant à l'accord intercantonal sur l'enseignement spécialisé.
- insieme Neuchâtel a transmis ses remarques et propositions sur la cantonalisation de la formation scolaire spéciale: modèle pour la période transitoire 2008 - 201, lors de la mise en consultation du DECS.
- insieme Neuchâtel a pris position sur le REFOSCOS (règlement cantonal de la formation scolaire spéciale)


- insieme Neuchâtel a contacté les partis politiques cantonaux pour les sensibiliser aux préoccupations des parents en situation de handicap mental.

- insieme Neuchâtel a pris position sur le protocole de transfert des trois écoles spécialisées relevant de l'AI

 

Grande enquête sur les besoins en matière d'hébergement et d'accompagnement des personnes mentalement handicapées

insieme NE en collaboration avec la Fondation Les Perce-Neige et NOMAD a lancé une grande enquête dont les résultats devraient permettre d'inventorier les besoins réels des familles et d'y répondre de façon adéquate.

Une première analyse des réponses a été faite en février 2008. Peaufinée, elle est maintenant disponible.

Les résultats ont fait l'objet d'une conférence de presse.

 

 

 

Plus d'infos sur www.insieme.ch

 

 

 

Site réalisé par Com&Cie / Visuels Zébulon